Ce que les startups SaaS peuvent apprendre des autres secteurs d'activité

Du streetwear à l'ameublement modulaire

Il existe des pratiques exemplaires et des leaders du marché dans tous les secteurs d'activité. Les entreprises qui sont passées par là peuvent vous enseigner des leçons inestimables qui peuvent être appliquées aux startups SaaS.

Nous y croyons beaucoup, d'où notre série Produits emblématiques.

Mais que se passerait-il si nous sortions un instant du cadre et si nous considérions les leçons que nous pouvons tirer des industries en dehors du SaaS et de la technologie ?

 

des startups qui sortent des sentiers battus

 

C'est exactement ce que nous allons faire. De la mode à l'ameublement en passant par quelques autres domaines, explorons ce que nous pouvons apprendre de certains des meilleurs dans d'autres secteurs. 🔎

Certaines de ces entreprises sont des perturbateurs, tandis que d'autres sont des entreprises historiques qui ont appris à s'adapter et à créer des voies brillantes pour elles-mêmes dans un paysage commercial en constante évolution.

C'est parti ! 👊

 

La mode

Créer le scénario de rêve de chaque entreprise

Il est pratiquement impossible de parler de l'image de marque dans la mode sans évoquer le succès méga-culte de Supreme. 🤷‍♀️

Ce qui a commencé comme une marque de skateboard et de vêtements à New York en 1994 s'est catapulté au premier rang de la culture pop et de la dévotion à l'égard des marques.

Des centaines de personnes font la queue tous les jeudis (lorsqu'il y a une nouvelle sortie de produits, bien sûr) pour les Supreme drops, et c'est le chaos total. 😱

 

chaos

 

Des gens viennent du monde entier pour faire la queue pendant des heures, juste pour entrer dans l'un des 11 magasins Supreme et tenter leur chance de trouver le t-shirt ou la brique parfait, hors de prix, ou tout autre article bizarre vendu cette semaine-là.

Ou bien, les fans tentent leur chance en ligne - ce qui a normalement pour conséquence que certaines personnes paient un article ~4000% plus cher que son prix de vente au détail. 💸

Oh, et cela se produit également en dehors des jours de fermeture. Il suffit de se promener dans le quartier londonien (ou new-yorkais, d'ailleurs) de SoHo un samedi matin et de compter le nombre de pâtés de maisons couverts de personnes faisant la queue en attendant l'ouverture de Supreme.

Supreme a réussi à créer le rêve ultime du fondateur - mais comment ? 🤔

 

Pourquoi achètent-ils ? La psychologie du client

Nombreux sont ceux qui évoquent le "battage" autour de la marque, mais il s'agit certainement de bien plus que cela.

Il y a beaucoup de gens qui s'enthousiasment pour les dernières chaussures Yeezy ou le dernier sweat à capuche OVO (confession time : je suis un peu l'une de ces personnes) - mais aucune de ces marques ne se rapproche du niveau d'engouement autour de Supreme.

La rareté est certainement au premier plan ici. Supreme crée un nombre limité d'articles et lorsqu'il n'y en a plus, il n'y en a plus - d'où les marges folles sur le marché de l'occasion. 🤑

Mais allons un peu plus loin - considérons la psychologie du client.

Dimitrios Tsivrikos, psychologue de la consommation à l'University College London, dans une interview avec Vice, a déclaré : "Millennials in particular are very aware of different consumer tribes ; they look to inspire or impress peers who share the same kind of interests as them, who will recognize that particular T-shirt." 👕

 

t-shirt

 

Jonathan Gabay, auteur de Brand Psychology : Consumer Perceptions, Corporate Reputations, va encore plus loin dans l'article, en déclarant : "[Il est important] que Supreme ait été lancé dans un quartier de New York par des skaters. Cela la rend authentique, ou perçue comme telle.

"Le fait qu'ils aient fait appel à d'autres créateurs au fil des ans n'a pas d'importance ; tout repose sur le fait que les personnes qui portaient ces vêtements à l'origine étaient authentiques - elles ne les portaient pas parce qu'ils étaient à la mode.

"Une marque est une extension de soi-même sur le plan psychologique, en ce qui concerne la façon dont on veut que le monde nous voie, ou ce que l'on veut que le monde croie que l'on est", a déclaré M. Gabay. "Mais plus profondément, c'est ce que l'on croit être à travers cette marque.

 

Boum. Le voilà.

Rareté. Authenticité. Identité. 💪

Il est évident que ces trois concepts sont plus faciles à énoncer qu'à appliquer à vos entreprises en phase de démarrage, mais considérez-les comme des points de repère pour l'instant.

Vous avez un nouveau produit que vous essayez de lancer ? Lancez une liste d'attente pour susciter l'intérêt du public et offrez des avantages, tels qu'un accès anticipé ou des réductions spéciales. Créez un sentiment de rareté et d'exclusivité autour de votre produit.

 

 

Ou peut-être pensez-vous à un rafraîchissement de la marque - ou à un rebranding total ? Réfléchissez à votre discours et au message que vous souhaitez faire passer. Comprend-il l'identité de votre entreprise ? Est-il authentique ? Ou s'agit-il simplement d'un jargon commercial plus idéaliste ? 🤝

De nombreuses entreprises ne peuvent que rêver d'avoir le succès d'une marque comme Supreme, mais comme vous pouvez le voir, il y a des leçons à tirer de la façon dont ils ont "réussi" qui peuvent être appliquées à presque tous les secteurs, y compris SaaS et la technologie.

TL;DR

  • Pensez au client et à la manière dont il interagit avec la marque.
  • Racontez-vous l'histoire que vous voulez raconter avec votre marque ?
  • Votre entreprise est-elle authentique dans la manière dont elle décrit son offre ?
  • Existe-t-il des moyens de susciter l'enthousiasme autour de votre marque ?

 

Médias d'information

S'adapter à un paysage en mutation

Il n'y a pas si longtemps, la télévision et la presse écrite constituaient les principales formes d'information. 🗞

Bien sûr, ces deux choses existent toujours, mais soyons réalistes : les médias d'information, en particulier la presse écrite, ont peut-être été l'industrie la plus profondément perturbée par l'adoption massive de l'internet.

 

journal

 

L'industrie des médias d'information s'est donc retrouvée en situation de crise. Quelle est la prochaine étape ? Comment générer des revenus lorsque les gens n'achètent pas votre journal ?

Dans le cas du The New York Times et de nombreux autres médias qui ont suivi, il s'agissait d'une situation où il fallait s'adapter ou périr.

Si vous ne pouvez pas les battre, rejoignez-les. 😎

 

Tout miser sur le numérique

Le Times avait près de 150 ans lorsque l'internet a commencé à transformer la façon dont les gens s'informent.

Cela signifiait qu'ils devaient innover rapidement, en dépit d'un héritage aussi long et d'une culture aussi profondément enracinée.

Il est déjà difficile pour des entreprises de 25 ans d'innover et de s'adapter - imaginez cela, multiplié par six. 😳

Mais contrairement à de nombreux autres journaux qui s'obstinaient à vouloir passer au numérique, le Times a décidé de se lancer à fond.

 

 

En 2011, ils ont introduit leur paywall et, en 2013, ils ont embauché plus de 100 techniciens en un an.

Et ce n'est pas tout. En plus d'améliorer l'expérience utilisateur de leur site web et de leur application, leurs nouveaux employés spécialisés dans la technologie ont également créé un département produits chargé de lancer de nouvelles applications et de nouvelles sources de revenus.

Cela s'est traduit par trois nouvelles applications à succès autour de leur section d'opinion, des nouvelles rationalisées pour les millennials et de la cuisine - PLUS un énorme partenariat avec Google en créant une nouvelle application VR pour les casques Google Cardboard.

 

 

Vieux chien, nouveaux tours

Si l'une des salles de rédaction les plus historiques du monde peut se moderniser et s'adapter à l'évolution des temps, il y a de l'espoir pour le reste d'entre nous.

Et non, cela ne signifie pas que vous devez embaucher 100 nouveaux employés ou lancer agressivement une application de RV.

Il s'agit de comprendre le paysage, d'identifier où se trouvent vos clients et comment vous pouvez les atteindre efficacement.

Et une chose que nous pouvons tous apprendre ou nous rappeler, c'est qu'il ne faut jamais s'opposer au changement. 😄

Pour que votre entreprise se démarque, il est essentiel qu'elle adopte l'avenir en ce qui concerne le fonctionnement des choses et le comportement des clients.

TL;DR

  • N'ayez pas peur du changement.
  • Les startups sont beaucoup plus à même de perturber et de changer les industries que les entreprises traditionnelles, mais ce changement ne se fera pas automatiquement ou du jour au lendemain.
  • Il s'agit de trouver la stratégie qui fonctionne le mieux pour votre entreprise et d'être là où se trouvent vos clients (et d'offrir le bon produit ou service).

 

Mobilier

Perturber un marché autrement ennuyeux

Cela peut sembler un peu dramatique, mais l'achat d'un matelas ou d'un canapé peut être un achat incroyablement émotionnel pour les gens. 🛋

Pas dans le sens où les gens pleurent leur canapé, mais plutôt parce qu'il s'agit d'un achat coûteux qui est censé durer des années.

En outre, il s'agit d'une expérience frustrante et accablante. L'achat d'un canapé ou d'un matelas ouvre la porte à une multitude de choix et il est difficile de savoir si l'on fait une bonne affaire. 😓

De plus, la logistique de la livraison d'un grand meuble à votre maison ou à votre appartement est un engagement en soi - vous devez payer un prix ridicule, attendre toute la journée que les livreurs se présentent, puis tout installer.

 

pas de temps pour cela

 

Cela peut sembler un peu épuisant une fois que tout est dit et fait.

Mais c'est précisément la raison pour laquelle des startups telles que Casper et Burrow sont en train de changer la donne en matière d'ameublement.

Casper a commencé comme un magasin de commerce électronique de matelas, mais a explosé au cours des dernières années, et propose maintenant d'autres articles tels que des cadres de lit et des lits pour chiens. 🐶

De même, Burrow conçoit et fabrique des meubles et autres articles sans compromis pour la vie moderne à la maison. L'entreprise s'est lancée en 2017 avec un canapé modulaire et s'est depuis étendue à de multiples configurations de sièges de salon.

Alors, comment réussir à offrir une expérience transparente à un produit qui est censé représenter un investissement important et un achat émotionnel pour leurs clients ?

 

Les entreprises en phase de démarrage se débarrassent du casse-tête que représentent les gros investissements

Casper a reconnu les points problématiques mentionnés ci-dessus et a décidé de changer les choses.

Avec son matelas monomodèle proposé à un prix abordable, incluant la livraison gratuite et une période d'essai de 100 nuits, il n'est pas étonnant que Casper ait facilement dépassé les $100 millions de chiffre d'affaires en moins de deux ans d'existence. 😲

 

 

Comme l'ont expliqué les cofondateurs de Casper dans de nombreuses interviews, il s'agissait à l'origine de perturber le secteur des matelas, parce qu'il était manifestement défectueux.

Mais cette idée s'est finalement transformée en un objectif : inventer une industrie autour du sommeil. Ils ont décidé de créer un matelas qui répondrait à peu près aux besoins de chacun. 😴

Et surtout, ils voulaient que l'expérience soit de premier ordre.

Dans les premiers temps de Casper, un couple a réalisé une vidéo sur YouTube à propos de son matelas. Ils expliquaient que le lit ne leur convenait pas, mais que l'expérience était incroyable.

Pour Casper, c'est le but ultime. 🙏

Si vous rendez vos clients heureux, dans le cas de Casper, ces derniers vous feront davantage bénéficier du bouche-à-oreille et pourraient même finir par acheter d'autres produits, tels que des oreillers ou une table de nuit.

Casper a expliqué que son taux de retour était plutôt faible et qu'elle essayait donc de faire don des matelas retournés à une organisation caritative locale, ce qui, en fin de compte, est plus rentable que de les renvoyer à l'autre bout du pays pour les remettre en état et essayer de les revendre.

Burrow propose des meubles modulaires : un client peut acheter un fauteuil et décider ensuite de le transformer en un canapé plus grand en achetant une causeuse et en les reliant. Et inversement, il est possible de transformer un grand canapé en une causeuse ou en quatre chaises séparées.

 

 

Vous voyez le tableau. 😉

De plus, Burrow propose des ports de recharge USB dissimulés dans les meubles, de sorte que vous n'ayez jamais à vous lever pour recharger votre téléphone - c'est pratique.

Comme pour Casper, les frais de port sont gratuits et la livraison se fait généralement dans un délai d'une semaine.

Vous voyez un modèle ? Ces startups ont réussi à identifier tous les points douloureux liés à l'achat de meubles de grande taille et ont complètement bouleversé le modèle commercial.

Mais qu'en est-il de ceux qui hésitent encore à acheter des meubles en ligne ?

Il est temps de passer à l'acte.

 

Passer du numérique au physique

Pour ceux d'entre nous qui veulent sentir, voir et toucher le matelas ou le canapé qu'ils souhaitent acheter, commander en ligne peut susciter de l'anxiété ou de la crainte. Serez-vous vraiment satisfait d'un produit que vous achetez avant de l'avoir essayé ?

Heureusement, c'est exactement le concept que ces entreprises explorent. Casper a récemment conclu un partenariat avec le géant de la distribution Target et prévoit en outre d'ouvrir 200 magasins Casper à travers les États-Unis.

Dans le cas de Burrow, la jeune entreprise s'est d'abord lancée dans les espaces physiques sous la forme de partenariats avec des espaces de travail et des brasseries - vous pouvez même postuler sur leur site web pour accueillir un showroom dans votre espace.

Elle dispose désormais d'une salle d'exposition dans le quartier de SoHo, à New York. Les clients ont ainsi la possibilité de découvrir les produits de Burrow en direct.

Selon un article de Fast Company, "les visiteurs peuvent se détendre devant une cheminée, regarder des films dans une salle de projection privée et s'amuser à réaliser leurs propres vidéos dans un studio à écran vert".

Bien entendu, l'objectif initial de ces concepts de magasins n'est pas seulement de vendre des produits, mais aussi d'offrir aux clients une expérience positive qui contribue à accroître la fidélité à la marque. 💛

TL;DR

  • Pour perturber un secteur, il faut identifier et éliminer les points douloureux.
  • Comment pouvez-vous améliorer votre expérience client ? Les clients quittent-ils votre entreprise avec un sentiment positif ou négatif ?
  • Ce concept me rappelle une citation de Sujan Patel, cofondateur de Web Profits : "Les clients peuvent oublier ce que vous avez dit, mais ils n'oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir".

 

Il existe une multitude d'entreprises inspirantes, qu'il s'agisse de startups ou d'entreprises historiques, qui réalisent des choses extraordinaires. Et nous pouvons tous certainement apprendre d'elles. 🧠

Mais il ne s'agit pas seulement d'apprendre des entreprises de votre secteur. Les entreprises de SaaS peuvent apprendre beaucoup en observant comment les choses se passent dans divers secteurs d'activité.

Non seulement dans la mode, les médias d'information ou l'ameublement, mais aussi dans le domaine de la santé, avec des startups telles que Capsule Pharmacy et Oscar Health. 💊

Ou même dans les lunettes - avec des entreprises telles que Warby Parker ou Zenni Optical.

La liste est encore longue.

Ainsi, la prochaine fois que vous interagirez avec une entreprise ou que vous ferez un achat important, arrêtez-vous un instant pour réfléchir aux choses qu'elle fait bien (et mal, bien sûr) et réfléchissez à la manière dont vous pourriez injecter un peu de cette expérience dans vos propres startups. 💉

 

Nous espérons que cet article vous a plu. Si c'est le cas, passez le mot !

Pour en savoir plus sur les startups, le marketing de croissance et les ventes :

👉 s'abonner ici

👉 suivez @salesflare sur Twitter ou Facebook

Ali Colwell